Du 21 au 25 septembre, à l’occasion de la semaine de l’entrepreneuriat, de nombreux événements ont été organisés. Les 3 premiers jours de cette semaine étaient consacrés à des conférences articulées autour de trois grands thèmes : « Qu’est-ce que l’innovation ? », « Qu’est-ce qu’une start-up ? » et « Intrapreneur, ça existe ? ». Celles-ci étaient animées par des experts en innovation et stratégie digitale.

Le Black-Out challenge

Les étudiants ont pu participer à un double challenge d’open innovation 100% digital organisé par Safran et Arts et Métiers avec le soutien des AMJE sur une problématique d’open innovation. 34 élèves PGE ont décidé de relever ce défi. Arts et Métiers et Safran décerneront chacun des prix aux projets les plus audacieux.

Arts et Métiers propulse une équipe aixoise sur son podium

Les résultats ont été dévoilés le 13 octobre dernier. Sur les 3 équipes aixoises finalistes, seule l’équipe Marco Polo arrive sur le podium en troisième position avec comme premier prix à la clé un chèque de 500 euros et une visite privée du centre d’innovation Safran.

  • Bravo à l’équipe Marco Polo pour son projet de Gant de détection spatiale-sensoriel qui modélise l’environnement dans la paume de la main de civils aveugles voulant se déplacer à pied (PGE 1A : Clara Binetti, Maëlle Peridon, Victor Devenne, Rémy Leroy, Alexandre Notarantonio)
L’équipe Marco Polo

Félicitations aux autres équipes finalistes : 
BMCT pour son projet de Gant de lecture avec lecteur RFID, type smartphone et batterie incluse (PGE 1A : Justin Brugière, Arthur De Calan, Hugo Menu) ou encore l’équipe Sensitive Shirt pour son projet de T-shirt, équipé de capteurs ultrasons permettant une vision à 360°. Il scanne l’environnement et envoie les données via le téléphone à une base de données. Le téléphone récupère, analyse les données comparées à celles de la base de données et modélise la zone où est l’utilisateur. L’utilisateur reçoit alors des impulsions électriques via des électrodes placées sur le tee-shirt quand il s’approche d’obstacles.

Safran se donne encore quelques semaines pour féliciter les projets les plus aboutis

Tous les participants ont à présent le choix de poursuivre leur aventure avec Safran et d’améliorer leur projet jusqu’au 15 novembre pour tenter de présenter une solution la plus viable possible. 
A la clé, gagner des ordinateurs, des trottinettes électriques ou des montres connectées.

Cet événement a suscité de nombreux retours positifs

Nous avons réussi à obtenir les retours de plusieurs participants. Les voici.

L’équipe Marco Polo : «  Notre expérience du Black-Out challenge est positive, puisque c’est dans la bonne entente et la franche camaraderie que nous nous sommes lancés, ce jeudi-là. Participer à ce défi fut riche en découvertes. C’était pour la plupart d’entre nous une première expérience des projets en équipe dans ces conditions, plus éprouvantes et stressantes que prévu. En effet, bien que galvanisés par la thématique et l’espoir du succès, la journée a été bien dense pour nous permettre de mettre sur pied une idée réaliste et une présentation. Ceci n’a été possible que grâce à l’implication de chaque membre de l’équipe. Nous avons eu la chance d’avoir chacun une manière différente de voir le problème, et avons réussi à les coordonner. Cela nous a permis de comprendre que le plus difficile dans un projet, ce n’est pas de trouver des idées, mais d’en adapter une pour la rendre réalisable. La courte durée du projet a eu un effet stimulant, nous donnant un aperçu bref, en l’espace d’une journée, de notre capacité à travailler en équipe en vue d’apporter une solution technique à un problème précis. »

Thomas : « Cette semaine fut très enrichissante. Elle m’a permis de découvrir un peu plus en détail en quoi consistait l’entrepreneuriat dans les domaines de l’industrie. Les conférences que j’ai suivies ont été très enrichissantes. Selon moi, permettre aux étudiants Arts et Métiers de se renseigner sur leur avenir professionnel tout au long de leur formation peut s’avérer très bénéfique. Le hackathon « Black-Out Challenge » m’a permis de mettre en pratique mes compétences dans un temps limité avec un objectif clair et défini préalablement. Nous devions résumer en 5 slides en quoi notre solution était la plus adaptée et facile à mettre en place pour pallier les problèmes causés par une société rendue complètement aveugle. Nous avons opté pour un T-shirt évolutif le « Sensitive Shirt » avec divers émetteurs et récepteurs à ultrasons. Cette journée de travail a été aussi soutenue qu’enrichissante, nous attendons donc avec impatience les décisions du jury Safran.»

Erwan : « Ce fut une super opportunité car c’est à ce genre de problématiques que je risque d’être confronté plus tard. A l’école, nous sommes amenés à devoir réaliser des projets nous apportant de l’expérience pour notre travail futur, mais les conditions et les enjeux ne sont pas identiques. J’ai pu avoir une première vision sur la mise en place d’une organisation au sein d’une équipe, sur la répartition des taches en fonction de nos compétences et atouts pour pouvoir finir dans les temps. L’ambiance au sein de ma team était excellente. J’ai passé une super journée. Je remercie l’entreprise Safran d’avoir organisé une telle opportunité pour les étudiants et j’espère que notre idée lui plaira. »

Categories:

Tags:

Comments are closed